RSS

RDC:Procès contre Anne Gizenga, Placide Midi dénonce et s’indigne !

15 Août

(La Prospérité )

gizenga

Antoine Gizenga

Une dépêche datée d’hier soir relate les faits, selon la version du plaignant. D’ores et déjà, Placide Midi planche sur les à-côtés. Lisez plutôt cette description, pour en jauger la première température. A l’en croire, l’audience du 12 août 2009 l’opposant à Madame Gizenga a bel et bien eu lieu mais non sans surprise. Selon lui, en effet, la première fut la comparution en personne de la prévenue Anne Gizenga, grande absente à l’audience du 5 août dernier.

La deuxième, non de moindre, fut encore l’impressionnant dispositif sécuritaire observé avant, pendant et après l’arrivée de l’ex-deuxième dame de la République. Il aurait constaté par ailleurs que c’est dans un cortège de plus de 14 véhicules dont 3 jeeps de marque Nissan occupées par près de 15 gardes du corps, habillés en costumes et lunettes de soleil, que la prévenue a fait son entrée dans l’enceinte du Tripaix de Ngaliema aux alentours de 9 heures pour une audience prévue à 10 heures. «Cette garde armée se serait déployée tout le long de l’instruction non seulement dans l’enceinte dudit tribunal, mais aussi dans la salle d’audience alors que l’accès d’armes est interdit dans pareils milieux», insiste-t-il. Et puis, elle se serait directement dirigée au bureau du président du tripaix Ngaliema, Ngambi Ngoma fraîchement venu de Boma, après sa nomination à ces fonctions.

Elle en est ressortie quelques dizaines de minutes plus tard, souriante, bras levé et poignet fermé, en signe de victoire cher au PALU, Anne Gizenga a fait reprendre en chœur le millier des militants présents sur le lieu «le peuple vaincra », acte que ses Avocats qualifièrent d’outrageant à la bonne administration de la justice. En son temps, Winnie Mandela a fait de même. Entre autre fait constaté est qu’il a eu l’impression que grâce au Président de ce Tripaix, tous les soins auraient été accordés à la mise en place de la forte délégation de la citée qui, curieusement, bénéficia des sièges particuliers à ceux des autres. Et durant toute l’instruction, sa position, à la droite de la prévenue et en face de Madame la juge DIKETE, inquiète plus qu’elle ne le rassure, précise la même dépêche.

Pour l’essentiel, la deuxième audience de ce mercredi 12 août consistait en l’examen des exceptions soulevées par les Avocats Conseils de Madame Anne Gizenga, Me Kalenga, Gingulu et Gitango. Au titre de ces dernières, on note, l’obscuri libeli de l’exploit à comparaître, le défaut de qualité de MIDI Placide et enfin, l’application de l’adage electa una via qui veut que la partie qui a choisi une voie (civile ou pénale) reste dans la voie qu’elle s’est choisie. Ici, la voie civile, car MIDI Placide avait déjà saisi le tribunal de grande instance de Kinshasa/Gombe sous RC 102.320. Répliquant à tous ces moyens, les conseils de Placide MIDI, Me Ilaka et Kayudi, ont fait observer de prime à bord que ces exceptions sont purement dilatoires et ne visent qu’à retarder l’instruction du dossier. Pour le citant, l’exploit relate les faits, expose l’objet du procès et les infractions pour lesquelles il demande de juger Anne Gizenga. Cet exploit est si clair que la partie citée a comparu à l’audience du 05 août 2009 sans protester.

Quant à la qualité de Monsieur MIDI Placide, elle est prouvée par plusieurs éléments du dossier à savoir l’acte de cession du 19 septembre 2008, le projet de compromis de méditation du 09 juillet 2009, la lettre du 20 juin 2009 adressée au Premier Ministre Honoraire Antoine Gizenga par les avocats de MIDI, la médaille du mérite des arts décerné à Monsieur MIDI Placide par le Président de la République Joseph Kabila Kabange le 06 mars 2006, les autorisations du Secrétariat Général de la Culture et des arts etc. Ils ont conclu en demandant au tribunal de dire ces exceptions non fondées et de les rejeter si non les joindre au fond et procéder à l’instruction.

Après ces échanges, la juge DIKETE a pris les exceptions en délibéré pour rendre sa décision dans 8 jours. Ce dossier promet d’être houleux lorsque seront abordées les questions de fond. Prochainement, Placide Midi promet de confier à la presse la documentation sur ce dossier divisant la famille Pende, dans une affaire liée à un festival organisé à Gungu dans le Bandundu.

La Pros

© Copyright La Prospérité

Publicités
 
Poster un commentaire

Publié par le 15 août 2009 dans Uncategorized

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :