RSS

USA: Oprah Winfrey, une star s'éclipse

13 Déc
Oprah-Winfrey

Oprah-Winfrey

« Vingt-cinq ans, ça sonne bien, c’est le chiffre parfait, le moment idéal. » C’est en ces termes qu’Oprah Winfrey, la star du petit écran américain, a annoncé, en direct, sa décision d’arrêter l’émission culte qu’elle anime depuis 1986. Le 9 septembre 2011, l’Oprah Winfrey Show tirera sa révérence, au grand dam de ses 7,1 millions de spectateurs.

Diffusé depuis Chicago par les chaînes du réseau CBS, ce talk-show est une institution outre-Atlantique. Les célébrités se bousculent pour y participer.

La recette d’Oprah ? Percer la cuirasse de ses invités, et les amener à se « mettre à nu ». En 2005, l’acteur Tom Cruise avait créé l’événement en évoquant son intérêt pour la scientologie, sa séparation d’avec Nicole Kidman, et en se livrant à toutes sortes de pitreries pour déclarer son amour à la nouvelle élue de son cœur. La chanteuse Whitney Houston a raconté son combat contre la drogue. Plus récemment, Sarah Palin, la colistière de John McCain, le candidat républicain malheureux à la présidentielle de 2008, est venue présenter son livre. Bien lui en a pris : depuis, Going Rogue est un best-seller.

Née dans une famille pauvre du Mississippi il y a cinquante-cinq ans, la reine du talk-show américain a connu une adolescence mouvementée (fugues, abus sexuels, grossesse à 14 ans). Ses débuts, à 19 ans, sur les ondes d’une radio de Nashville (Tennessee), révèlent ses talents d’oratrice. Elle entre à la télévision en 1984. La suite appartient à l’Histoire. Le succès immense de l’Oprah Winfrey Show (26 millions de spectateurs dans les années 1990) fait de sa présentatrice l’une des 100 femmes les plus puissantes de la planète, selon Time Magazine.

Winfrey est aussi très, très riche. Le magazine Forbes estime sa fortune à 2,3 milliards de dollars en 2009. Elle est à la tête d’un véritable empire des médias qui compte une société de production, une station de radio, deux magazines et un club de livres. D’ailleurs, son adieu aux téléspectateurs n’est qu’un au revoir puisqu’elle lancera, en janvier 2011, sa propre chaîne de télévision sur le câble, OWN (Oprah Winfrey Network).

En attendant, l’animatrice prête sa voix à la mère de Tiana, l’héroïne africaine-américaine de La Princesse et la Grenouille, le dernier dessin animé des studios Disney.

Publicités
 
Poster un commentaire

Publié par le 13 décembre 2009 dans Uncategorized

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :