RSS

Haïti : la curieuse proposition du président Wade

20 Jan

Source:Linternationalmagazine

SENEGAL-FINANCE-ECONOMY-CHINA

Abdoulaye Wade, le président du Sénégal a proposé de créer un nouvel Etat africain pour reloger les Haïtiens sans abri à cause du tremblement de terre, comparant cette idée à la naissance en 1948 de l’Etat d’Israël.

L’histoire des Haïtiens, descendants des esclaves noirs acheminés vers l’Amérique, leur donne le droit à une nouvelle vie sur leur continent d’origine, estime le chef de l’Etat sénégalais. « Ce que nous disons tout simplement, c’est que les Haïtiens ne se sont pas transportés là-bas tout seuls. Ils sont là-bas du fait de l’esclavage, de cinq siècles d’esclavage », laisse entendre Wade à Reuters TV.

« Il faut leur offrir la possibilité de venir en Afrique. Ça, c’est ma conception, ils ont droit à l’Afrique comme moi j’ai droit à l’Afrique », « …Israël a été créé comme ça. Il ne faut pas que l’on me dise que ce n’est pas possible. Tout ça, c’est dans l’ordre des possibilités si les Haïtiens le demandent » explique le président sénégalais à propos de sa proposition, qu’il a rendue publique ce week-end.

Le Sénégal compte soumettre une résolution en ce sens à l’Union africaine. Son idée rappelle la création, au XIXe siècle, du Liberia, destiné initialement aux esclaves américains affranchis. Son pays compte 13 millions d’habitants et s’étend à cheval sur le Sahel et la région tropicale de la Casamance.

Publicités
 
Poster un commentaire

Publié par le 20 janvier 2010 dans Uncategorized

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :