RSS

La société civile interpelle le parlement, le gouvernement et la Monuc sur la situation globale du pays

27 Fév

Par Dorian KISIMBA

Parlementaires-congolaisLa Société civile du Congo (SOCICO) était, samedi dans l’amphithéâtre de l’Institut supérieur pédagogique de la Gombe, en assemblée générale ordinaire. Au cours de cette grande réunion présidée par le député Modeste Bahati Lukwebo, les participants venus de tous les coins de la ville de Kinshasa ont analysé, sans tabou, la situation globale du pays en cette année du cinquantenaire de la RDC.

Cette analyse, qui s’est enrichie des échanges entres le président de la Socico et les participants, a débouché sur la formulation d’un certain nombre des recommandations en l’endroit du Parlement, du Gouvernement et de la Monuc.
A l’issue de cette assemblée générale, les participants ont fait une déclaration, dans laquelle ils encouragent et soutiennent le Président de la République dans sa détermination à pacifier le pays et à assurer la sécurité à tous les Congolais, spécialement dans les provinces de l’Equateur, du Sud-Kivu, du Nord-Kivu et dans la Province Orientale où les conflits armés ont fait rage.

La Société civile du Congo exhorte, dans cette déclaration, le Parlement à accélérer l’adoption de l’arsenal législatif indispensable au renforcement du processus démocratique en RDC.

Elle félicité aussi le Sénat pour son patriotisme lors de l’adoption du projet de loi portant composition et fonctionnement de la Commission électorale nationale indépendante (CENI) par l’intégration de la Société civile et la prise en compte du genre. Pour ce fait, elle exhorte également l’Assemblée nationale à faire de même.
Une attention particulière a été attirée à l’endroit des opérateurs politiques sur le fait que la Société civile ne se sentira pas concernée par une CENI qui ne comptera pas en son sein ses représentants.

Au Gouvernement de la République, la Socico demande de poursuivre sans désemparer la pacification du pays, de mener de toute urgence des actions visant à améliorer les conditions sociales et à assurer le bien-être de la population au cours de l’année 2010 décrétée « année du social  » et d’intensifier la mise en œuvre des cinq chantiers de la République.

A la Mission des Nations Unies au Congo (Monuc), la Socico demande de cesser de décourager les Fardc dans l’œuvre de pacification du pays, mais de les aider à renforcer le système judiciaire pour combattre efficacement les violences des droits humains, renforcer la protection des populations civiles innocentes, d’intensifier les opérations d’assistance humanitaire et d’appuyer la RDC dans la formation d’une armée républicaine en vue d’assurer durablement la protection des citoyens et de leurs biens ainsi que la préservation de l’intégrité territoriale.

Avant cette déclaration, les participants ont posé un certain nombre des questions en vue d’avoir des idées fixes sur la situation du pays. A la question de connaître le statut de la Socico, le président de cette structure de la société civile a été très clair et précis :  » La société civile du Congo est une association des associations. Elle inclut les églises, les Organisations non gouvernementale, les organisations des jeunes. Notre mission est de chercher le bien-être de la population « .

Publicités
 
Poster un commentaire

Publié par le 27 février 2010 dans Uncategorized

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :