RSS

RDC : Les élections de 2011 seront-elles reportées ?

07 Mar

Par Christophe Rigaud

Enrolement-LES-GENSRevision du fichier électorale à refaire, absence de financement, grèves à répétition au sein de Commission électorale indépendante (CEI) et manque de volonté politique auront-ils raisons des prochaines élections présidentielles et législatives prévues en 2011 en République démocratique du Congo (RDC) ? L’incertitude qui plane sur la tenue des prochains scrutins fait dire à certains observateurs que les prochaines élections pourraient être retardées d’au moins une année.

Une série de déconvenues hypothèques sérieusement la tenue en 2011 des prochaines élections présidentielles et législatives en République démocratique du Congo (RDC). La dernière mauvaise nouvelle en date provient de la Commission électorale indépendante (CEI). Les opérations de révision du fichier électoral, prévu en 2009, sont toujours au point mort ; mais bien pire, à Kinshasa, tout est à refaire ! La capitale était la seule province à avoir recensé ses électeurs… mais une fois la révision terminée, les critères d’attribution ont été modifiés. Les anciennes cartes d’électeurs n’étant maintenant plus valables, il faudra donc tout reprendre à zéro et convoquer l’intégralité des électeurs. La CEI annonce maintenant le début des nouvelles opérations de révision du fichier électoral pour le 19 mai 2010 ! Le coup d’envoi devrait être donné ensuite dans les provinces du Katanga, de Maniema, du Bas Congo et du Kasaï Occidental.. . mais on peut douter de l’achèvement de cette révision avant 2011.

Outre un planning serré, la CEI doit affronter un deuxième problème : le manque cruel de moyens financiers. Le personnel réclame plus de 10 mois d’arriéré de salaire pour continuer son travail… un non-paiement qui bloque pour l’instant la fameuse révision du fichier électoral. Pour la tenue même des scrutins (élections présidentielles et législativse) , les fonds manquent aussi cruellement. L’organisation des élections de 2006 avait coûté près de 300 millions d’euros, dont une bonne partie venait de l’Union européenne (UE). Pour 2011, le président Kabila avait annoncé prendre en charge l’intégralité de ce coût, mais depuis… plus de nouvelle et pas de chiffrage. Le manque de financement de la CEI laisse à penser que l’Etat congolais n’a pas vraiment les moyens de ses ambitions… inquiétant donc, à un peu plus d’un an de l’élection présidentielle ! La Commission européenne n’a pour l’instant donné aucune information sur un éventuel financement des élections en République démocratique du Congo (RDC).

Enfin, une dernière source d’inquiétude : le départ des soldats de la MONUC. Les casques bleus, outre la sécurité du scrutin en 2006, avaient assurés le déploiement et le transport des kits électoraux aux 4 coins de ce pays-continent. .. une aide logistique qui s’était avèrée indispensable à la bonne tenue des élections.

Entre un timing très serré et une absence totale de financement. .. les prochaines élections en RDC pourraient être tout bonnement reportées (1 an, 2 ans ?). Le doute gagne désormais tous des esprits, surtout que le pouvoir en place pourrait avoir intérêt à prendre son temps pour l’organisation des prochains scrutins.

Publicités
 
Poster un commentaire

Publié par le 7 mars 2010 dans Uncategorized

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :