RSS

PASSEPORT DE THAMBWE MWAMBA : UN CONGOLAIS NOUS ECRIT DE ZAMBIE

30 Mar

Source: Cheik FITA

PassePort-Congolais-biometrique

PassePort-biometrique Congolais-

Il y a un mois, nous avions reçu un mail d’un compatriote vivant entre la Zambie et le Botswana, concernant les misères endurées pour se procurer le nouveau passeport congolais. Suite à une actualité trop chargée, nous n’avions pu diffuser ce message.

Ce lundi 29 mars 2010, notre compatriote nous a envoyé un nouveau mail, un véritable message de détresse, de quelqu’un qui souffre dans son âme et sa chair.

Ce message nous a fait si mal que nous avons décidé de le mettre à la connaissance des congolais et tout particulièrement, de Mr Thambwe Mwamba, ministre congolais des affaires étrangères et architecte de ce passeport et de toutes les tracasseries administratives connexes.

Voici le premier mail.

Février 2010

« Bonjour. Je voulais seulement vous demander de publier ou écrire à propos du passeport congolais, je veux dire le nouveau passeport.

En fait les congolais résidant à l’étranger souffrent beaucoup pour l’obtenir.

Par exemple, ici en Zambie il coûte 250 dollars, et il faut la présence physique pour les formalités, même un bébé à qui vous voulez faire ce passeport il doit être sur place. Comme vous savez il y a des pays où le Congo n’a pas de consulat ou d’ambassade comme le Botswana. Et les gens parcourent des milliers de kilomètres pour aller l’obtenir en Zambie ou en Afrique du Sud. Imaginez, si vous avez une famille nombreuse! Ce passeport n’a qu’une validité de 5ans non renouvelable. Or tous ces pays du sud, leur passeport coûte moins que 100 dollars, avec une validité de 10 ans. Le cas pour les congolais de la Zambie par exemple: le permis de travailler pour nous, est de 2 ans renouvelable, et on ne peut l’avoir qu’avec un passeport valide de plus de 2 ans. Nous avec un passeport de 5ans, on est obligé d’acheter un passeport presque tous les 2 ans! On se demande si nos autorités avaient réfléchi sur ça en élaborant ce passeport. Même chose pour un étudiant qui a par exemple obtenu une bourse pour

étudier en France pendant 6ans, comment va-t-il faire? Il est obligé de payer un autre passeport après 5 ans.

Je voulais que vous puissiez réfléchir sur ça et publier dans les medias.

Ok, si vous publiez cela vous allez me tenir informé.

Vous savez, les gens ici sont très déçus par l’acte posé par le gouvernement. , imaginez quelqu’un qui avait un ancien passeport valide pour encore 3 ans, et il doit déclasser ça pour payer celui d’une validité de 5ans! Les familles entières quittent le Botswana pour obtenir un passeport en Zambie ou en Afrique du Sud. Imaginez un peu le coût de transport, logement etc. Comme nos gens de la chancellerie ne sont pas payés par le gouvernement congolais, c’est une bonne occasion pour se faire de l’argent.

Donc on vient d’abord à l’ambassade ou au consulat de Ndola pour les formalités et payer, ensuite ils vont envoyer votre dossier à Kinshasa ou on va élaborer le passeport, et vous allez revenir après 2 semaines pour retirer le passeport. »

Deuxième mail : lundi 29 mars 2010

« Cheik FITA, bonsoir, vous vous imaginez, après tant d’acrobaties pour obtenir les passeports, quand Kinshasa envoie les passeports ici, les photos ne sortent pas bien, et le consulat nous convoque pour reprendre les photos, et c’est à 700 km de l’endroit où nous habitons ! Quelle souffrance le gouvernement congolais nous inflige ! »

– Combien de Congolais vivent à l’étranger et ont besoin du passeport ?

– à quelle distance chacun de ces congolais se trouve-t-il par rapport à l’ambassade ?

– à combien s’élèvent les frais de transport et de séjours de tous ceux qui doivent démarcher pour renouveler le passeport ? Prenez le cas d’un couple avec cinq enfants par exemple.

– Cet argent ainsi gaspillé, ne pouvait-il pas servir à prendre en charge les membres de famille restés au pays ? Minerval, soins de santé, alimentation… Chose que le gouvernement peine à réaliser.

– Le ministère des affaires étrangères ne doit-il pas évaluer les torts causés à des centaines de milliers de compatriotes ?

– A combien de millions de dollars s’élèvent les entrées occasionnées par la vente des passeports aux Congolais vivant à l‘étranger ? Cet argent ne contribue-t-il pas au paiement des salaires… Même des ministres ?

– En contrepartie, ces poules aux œufs d’or que sont les Congolais vivant à l’étranger, ne méritent-ils pas un traitement particulier ?

– Le patron du ministère congolais des affaires étrangères ne devrait-ill pas d’urgence se pencher sérieusement sur ce dossier et si possible accorder un moratoire aux Congolais vivant à l’étranger ?

– Cela ne serait-il pas plus juste et surtout plus humain ?

Ne jamais perdre de vue ceci : derrière chaque décision politique, il y a des visages humains, des détresses, parfois des vies en danger.

Cheik FITA

Publicités
 
Poster un commentaire

Publié par le 30 mars 2010 dans Uncategorized

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :