RSS

Un geste de solidarité à l’endroit du Centre africain de développement et d’entraide

25 Avr

par André Desroches

Lievin-Kabeya-Mudi-Wa-Mbuji

Lievin Kabeya Mudi Wa Mbuji, président-directeur général du Centre africain de développement et d’entraide, et Nicolas Delisle-L’Heureux, animateur et responsable de l’action participative au Carrefour d’éducation populaire de Pointe-Saint-Charles. Un geste de solidarité à l’endroit du Centre africain de développement et d’entraide La Soirée Solidarité organisée par le Carrefour d’éducation populaire de Pointe-Saint-Charles aura lieu le 7 mai, de 17h30 à 21h30, à l’aréna du Centre Saint-Charles. Cette année, l’organisme bénéficiaire de cet événement est le Centre africain de développement et d’entraide. L’entrée est libre. Toute la population est invitée à prendre part à cette soirée – une longue tradition qui remonte à 1974.

Cette année-là, rappelle Nicolas Delisle-L’Heureux, animateur et responsable de l’action participative au Carrefour d’éducation populaire, la communauté décide de poser un geste de solidarité envers les grévistes de la United Aircraft (aujourd’hui Pratt & Whitney). L’année suivante, l’argent recueilli lors de la soirée grâce à la vente de produits artisanaux, aux encans et aux tirages est versé aux travailleurs en grève de la compagnie Coleco. La formule a changé un peu au fil des ans. Depuis 1984, les fonds sont remis à un organisme de Pointe-Saint-Charles. «Il est important que l’argent recueilli serve aux gens du quartier», souligne Nicolas Delisle-L’Heureux.

Un comité formé de participants au Carrefour d’éducation populaire choisit le groupe bénéficiaire parmi les candidatures reçues.

Cette soirée, qui constitue également une belle vitrine pour les organismes de Pointe-Saint-Charles, attire chaque année plus de 300 personnes et permet d’amasser autour de 3000 $. L’an dernier, le produit de cet événement-bénéfice a été versé à la Société d’histoire de Pointe-Saint-Charles. Cette année, le comité a retenu la candidature du Centre africain de développement et d’entraide (CADE).

Fondé en 2001, le CADE, qui est situé la rue de Ryde, offre des services d’accueil, d’accompagnement, d’encadrement et d’orientation aux nouveaux arrivants, particulièrement à ceux qui viennent d’Afrique, explique le président-directeur général de l’organisme, Lievin Kabeya Mudi Wa Mbuji. Depuis les premières heures, le CADE milite aussi pour le rapprochement interculturel, précise-t-il. «Le rapprochement interculturel, c’est d’ailleurs le critère numéro 1 qui a retenu l’attention du comité de sélection», indique Nicolas Delisle-L’Heureux. Dans cette optique de rapprochement, le centre compte à son actif l’organisation de plusieurs événements rassembleurs dans Pointe-Saint-Charles: Fête nationale du Québec, Journée canadienne du multiculturalisme, Festival africain, etc.

L’argent que le CADE recevra grâce à la Soirée Solidarité servira notamment au remplacement d’un vieux photocopieur et à l’amélioration de son site Interne

Publicités
 
Poster un commentaire

Publié par le 25 avril 2010 dans Uncategorized

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :