RSS

Un chef rebelle de RDC s'est rendu à la police au Congo

10 Mai

Source: AFP

Police-Congolais1Le chef des insurgés ayant attaqué en avril une ville dans le nord-ouest de la République démocratique du Congo s’est rendu le 4 mai aux forces de sécurité du Congo voisin, dans l’extrême nord et a été transféré à Brazzaville, a-t-on appris lundi de sources concordantes.

Le chef des insurgés, Ondjani Mangbama, « et quelques-uns de ses lieutenants se sont rendus à nous dans la localité de Mombendzelé, située à 95 kilomètres d’Impfondo », a assuré à l’AFP un responsable à la direction départementale de la police de la Likouala (extrême nord) sous couvert d’anonymat.

Ce responsable a ainsi confirmé une information rapportée au conditionnel par le quotidien pro-gouvernemental congolais « Les Dépêches de Brazzaville ».

Ondjani Mangbama, « le chef des insurgés Enyelés, se trouverait à Brazzaville. (…) Des informations qui remontent d’Impfondo, chef-lieu de la Likouala, il ressort qu’Ondjani se serait volontairement rendu aux forces de sécurité de la République du Congo le 4 mai », écrit le journal qui ne cite aucune source officielle.

« Les autorités des deux pays (Congo et RDC) n’ont pas réagi sur les circonstances de la reddition supposée d’Ondjani ni sur les tractations en vue de son éventuelle extradition vers son pays d’origine », poursuit-il.

Joint sur le sujet par l’AFP, le porte-parole du gouvernement congolais et ministre de la Communication, Bienvenu Okiemy, n’a pas souhaité faire de commentaire.

Le 5 mai, son homologue de la RD Congo, Lambert Mende, avait affirmé dans un communiqué publié à Kinshasa que le chef des insurgés avait été « livré à la police » après avoir été « capturé par la population » le 5 mai à Dongo, une localité de la RDC située au nord-ouest de la province de l’Equateur (nord-ouest de la RDC), au bord de la rivière Oubangui, frontière naturelle entre les deux Congo.

« Il y a une autre version qui vient du Congo-Brazzaville. Je sais qu’il y a des conversations entre les deux (pays). Il y a un ministre congolais qui vient aujourd’hui (lundi) pour parler de ça ici (à Kinshasa). Nous attendons qu’il vienne pour communiquer », a déclaré lundi à l’AFP M. Mende.

Ondjani, jeune féticheur de 25 ans, et ses miliciens Enyélés affrontent depuis fin octobre des hommes de l’ethnie Boba avec laquelle ils se disputent des terres agricoles et des étangs piscicoles dans la province de l’Equateur.

Ces combats ont provoqué le déplacement d’au moins 200.000 personnes, selon les humanitaires, à l’intérieur de la RDC et vers le Congo et la Centrafrique.

Les autorités congolaises estiment que 120.000 réfugiés vivent dans la Likouala où leur assistance reste confrontée à deux obstacles : l’insécurité et l’étiage qui limite les mouvements de grandes embarcations sur l’Oubangui.

Publicités
 
Poster un commentaire

Publié par le 10 mai 2010 dans Uncategorized

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :