RSS

Indépendance : le Congo en a assez des remous belges

21 Juin

Source: Le Soir

Congo-Carte-geoLes autorités congolaises en ont assez de tous ces remous en Belgique autour de la célébration des cinquante ans de l’indépendance du Congo. Nous sommes vraiment surpris par toute cette discussion publique », indique le ministre congolais de la Communication et des Médias Lambert Mende lundi dans Het Nieuwsblad et De Standaard.

« C’est injuste ! Totalement déplacé », réagit Lambert Mende, une semaine avant que le roi Albert, la reine Paola et le premier ministre démissionnaire Yves Leterme aillent assister aux festivités au Congo.

Dimanche, il était apparu que les militaires belges ne prendraient pas part non plus au défilé militaire. « C’est ridicule ! Nous n’avons même jamais invité les militaires belges à venir défiler chez nous », précise-t-il.

« Et en ce qui concerne les discussions sur la venue du roi Albert : pourquoi faut-il pour chaque invitation jouer une telle partie de ping-pong ? », se demande le ministre congolais. Le Congo a, selon lui, invité une trentaine de chefs d’Etat. « La plupart d’entre eux viennent. Et ceux qui ne viennent pas nous l’ont fait savoir sereinement. Il n’y a jamais eu de discussion à ce sujet. Il n’y a que chez vous qu’on dramatise, c’est dommage. Il existe en Belgique une vraie ‘dévaluation’ à propos du Congo », estime Lambert Mende.
(belga)

Publicités
 
1 commentaire

Publié par le 21 juin 2010 dans Uncategorized

 

Une réponse à “Indépendance : le Congo en a assez des remous belges

  1. Christian

    21 juin 2010 at 8:20

    Il est existe en Belgique une vraie dévaluation à propos du Congo suite aux agissements de la classe dirigeante. Le Congo a des dirigeants qui ne font pas de poids au niveau international.
    Pouvez-vous comparer un Blaise Compaoré qui reçoit tous les mois des dirigeants de tout bord pour des rencontres et colloques à un Joseph Kabila terré dans sa ferme de Kingakaki au moment où les dirigeants du monde discutent sur l’avenir de leurs pays respectifs? Non, Mende n’a pas raison.
    Le matin le pouvoir de Kinshasa demande de l’aide alors que ses dirigeants s’enrichissent de façon éhontée (voir les constructions et engins) et le soir Mende critique ceux qui les aident à maintenir une certaine paix sociale. Mende et ses collègues n’ont qu’à choisir: une réelle indépendance ou la mendicité alors qu’ils s’enrichissent. Les femmes sont violées au Kivu, les villages sont incendiés et Kinshasa ne dit mot. C’est ça le pouvoir? Où est le sérieux?
    Faites quelque chose pour les congolais, M.Mende, et vous serez pris au sérieux et réévalués.

     

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :