RSS

Deuil national après l'explosion

05 Juil

Source: Le Figaro

Le président de la RD Congo Joseph Kabila a décrété hier un deuil national de deux jours à compter d’aujourd’hui, après le décès vendredi de 235 personnes dans l’explosion d’un camion-citerne rempli d’essence à Sange, dans l’est du pays.

Les drapeaux seront mis en berne aujourd’hui et demain sur toute l’étendue du territoire, « en mémoire des frères et soeurs ainsi arrachés brutalement à notre affection », a déclaré le chef de l’Etat dans un message retransmis à la radio télévision nationale. La quasi-totalité des victimes, dont une soixantaine d’enfants et une trentaine de femmes, a été enterrée dès samedi en fin de journée dans trois fosses communes à Sange.

Le bilan pourrait s’alourdir

L’accident a également fait près de 200 blessés, dont certains très gravement brûlés, selon la Mission de l’ONU en RDC (Monusco). Le porte-parole de la Monusco, Madnodje Mounoubai, a précisé que 107 blessés ont été soignés à Sange et 56 à Uvira, à une trentaine de kilomètres au sud. Trente-deux autres, dont certains brûlés au 3e ou 4e degré, ont été acheminés par des hélicoptères de l’ONU dans deux hôpitaux à Bukavu, à 70 km au nord de Sange. L’un d’eux est décédé samedi en fin de journée.

Le bilan pourrait encore s’alourdir car « il y a des blessés qui succombent », a déclaré le gouverneur du Sud-Kivu, Marcellin Cishambo. Hier, le ministre de la Santé s’est rendu à Bukavu où « il a visité les malades soignés dans les deux centre médicaux. Il a fait le point avec l’équipe médicale et laissé une tonne de médicaments qu’il avait apportés avec lui », a ajouté le gouverneur. Le ministre des Affaires sociales et le ministre de l’Intérieur se sont également rendus dans la région pour évaluer les besoins de la population de Sange. Selon la radio Okapi, parrainée par l’ONU, l’hôpital d’Uvira est en manque de moyens et les blessés sont obligés d’acheter eux-mêmes les médicaments dans les pharmacies de la ville.

Vendredi vers 18h00, un camion-citerne transportant environ 50.000 litres d’essence s’est renversé sur le bas-côté de la route qui traverse le centre de Sange, dans la province du Sud-Kivu (est), avant d’exploser et de prendre feu, pour une raison encore indéterminée. Des habitants qui récupéraient l’essence s’échappant du camion, et d’autres réunis dans une salle pour regarder le Mondial de football, ont été brûlés vives par le feu qui a touché une vingtaine d’habitations de cette agglomération d’environ 50.000 habitants.

AFP

© Copyright Le Figaro

Publicités
 
Poster un commentaire

Publié par le 5 juillet 2010 dans Uncategorized

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :