RSS

L’UN déclare nul et de nul effet le calendrier électoral publié par l’abbé Malumalu

12 Août

Dans une déclaration politique

Par  Le Potentiel

La publication par la CEI du calendrier électoral suscite encore des réactions dans les milieux politiques congolais. Parmi les réactions enregistrées, figure celle de l’Union pour la nation (UN).

Dans un communiqué de presse signé par le Coordonnateur de cette plate-forme, le député Clément Kanku, parvenu à la rédaction du journal Le Potentiel, l’UN porte un certain nombre de griefs contre la Commission électorale indépendante (CEI). C’est le cas notamment de l’ancien président de cette institution citoyenne, de disposer pour l’avenir en lieu et place de la CENI, pendant que les dispositions de la loi ainsi promulguée lui confie exclusivement la mission de préparer le rapport général à présenter à l’Assemblée nationale et la remise et reprise avec les 7 membres de la CENI.

Pour ce qui est du calendrier rendu public, le communiqué indique « qu’il se dégage une volonté une volonté de violer délibérément la Constitution en convoquant l’élection présidentielle, le 27 novembre 2011, soit 9 jours avant l’expiration du mandat de l’actuel chef de l’Etat, alors que l’article 73 de la Constitution enjoint la CENI à convoquer l’élection présidentielle 90 jours avant l’expiration du mandat du chef de l’Etat en exercice ; c’est-à-dire, au plus tard le 6 septembre 2011 ».

S’agissant de la révision du fichier électoral, « l’UN déplore la lenteur et le dysfonctionnement observés sur le déroulement de ces opérations dans le Bas-Congo ». A ce sujet, elle demande que cela soit corrigé, afin d’accorder les mêmes chances aux populations de toutes les provinces de s’enrôler massivement.

DES RECOMMANDATIONS

Concernant les kits électoraux, l’UN constate qu’il persiste encore un déficit criant des kits, en dépit de l’annonce faite, il y a peu par le ministre en charge de l’Intérieur. Par conséquent, elle s’interroge sur la destination des kits hérités des élections de 2006, dont une partie avait été cédée à la République du Togo.

Parlant des élections locales, l’Union pour la nation s’étonne du fait que la CEI et le gouvernement « s’obstinent à les renvoyer indéfiniment pour imposer aux Congolais des territoriaux militants acquis à leur cause ».

Eu égard à ce qui précède, l’UN déclare nul et de nul effet, le calendrier électoral publié par l’abbé Apollinaire Malumalu. Elle exige que ce dernier s’attèle à préparer le rapport général à présenter devant la Chambre basse, dès la prochaine rentrée parlementaire et la remise et reprise avec les 7 membres de la CENI.

Dans le même registre, l’UN demande à l’Assemblée nationale de faire diligence pour désigner, dès la rentrée parlementaire, les 7 membres de la CENI afin de la rendre opérationnelle.

Quant au gouvernement, elle lui demande de s’employer à mettre à la disposition de la CENI, les moyens conséquents pour la mise en place et pour le bon déroulement du processus électoral, révèle la source. Avant de noter que l’UN se réserve le droit d’utiliser tous les moyens légaux afin de faire respecter la Constitution et les lois de la République.

A.T.

Advertisements
 
Poster un commentaire

Publié par le 12 août 2010 dans Uncategorized

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :