RSS

RDC: virulente charge de l'opposant Tshisekeki contre Kabila

25 Sep

Source: JA

L’opposant et candidat déclaré à la prochaine présidentielle en République démocratique du Congo (RDC) Etienne Tshisekedi lance une virulente charge contre le président Joseph Kabila, dont il dénonce un bilan désastreux, dans un entretien à paraître lundi dans Jeune Afrique.

« M. Kabila est un adepte de la destruction créatrice. (. . . ) Il signe des contrats miniers puis annonce leur revisitation (révision). Il amène la guerre au Congo et tente de se faire passer pour un faiseur de paix. Il prend les Congolais pour des amnésiques », affirme l’opposant, 78 ans, interrogé par l’hebdomadaire à Bruxelles où il se remet d’une longue maladie.

Arrivé au pouvoir en 2001 après l’assassinat de son père, Joseph Kabila a été élu en 2006, lors des premières élections libres en 41 ans dans l’ex-Zaïre, au sortir de deux guerres successives (1996-97 et 1998-2003) qui ont achevé de ruiner un pays déjà mal géré et gangrené par la corruption.

L’opposant historique au régime du dictateur Mobutu juge qu’aucun progrès notable n’a été accompli en dix ans de règne de Joseph Kabila.

« Les contrats chinois (prêts destinés au développement des infrastructures contre des concessions minières), conclus dans des conditions qui demeurent opaques, n’offrent aucune garantie de bonne gouvernance. Le climat des affaires est exécrable. Les droits de l’Homme sont bafoués. Les grands chantiers ne sont que de la poudre aux yeux », énumère-t-il.

Le régime « n’a aucune vision de l’avenir et les membres du gouvernement ne pensent qu’à une chose: se remplir les poches le plus vite possible », assène encore l’opposant, qui avait boycotté les élections de 2006 les jugeant entachées d’irrégularités.

Contrairement au président Kabila, qui a plusieurs fois réclamé le départ des Casques bleus de l’ONU déployés dans le pays depuis 2001, Etienne Tshisekedi affirme que les raisons de leur présence « sont toujours valables », car, selon lui, « l’insécurité est générale » dans le pays.

Longtemps éloigné de Kinshasa du fait de sa santé fragile, Etienne Tshisekedi a annoncé qu’il serait de retour d’ici le 10 décembre, date du premier congrès de son parti, l’Union pour la démocratie et le progrès social (UDPS). L’élection présidentielle est prévue en novembre 2011.

Pour contrer le camp Kabila, qui domine à travers une large coalition l’ensemble des institutions élues en RDC et dispose d’importants moyens, M. Tshisekedi reconnaît ne pouvoir compter que sur ses militants et quelques hommes d’affaires. Sans annoncer aucune alliance, il se dit ouvert à un large rassemblement de l’opposition.

Publicités
 
1 commentaire

Publié par le 25 septembre 2010 dans Uncategorized

 

Une réponse à “RDC: virulente charge de l'opposant Tshisekeki contre Kabila

  1. laurent

    26 septembre 2010 at 10:37

    Tshiseke wa mulumba, marteau qu’il faut pour broyer la pierre dictatoriale dont: kanambe alias joseph et ses siens.

     

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :