RSS

La grève des médecins est effective

13 Oct

Source: Le Potentiel

-Face à la sourde oreille du gouvernement, les médecins ont débuté leur grève lundi matin. Néanmoins, il est organisé un service minimum dans les hôpitaux publics pour s’occuper des malades.

La grève des médecins a débuté hier lundi 11 octobre. Dans les couloirs des hôpitaux publics de Kinshasa, les blouses blanches se font rare et peu bavarde. C’est le début d’un long bras de fer entre les médecins et le gouvernement après plusieurs tractations et préavis de grève. Dès 7h30, aux Cliniques Universitaires de Kinshasa (CUK), les malades sont prévenus que les médecins sont en grève. Après une certaine panique, ils se calment. Les médecins ont décidé d’organiser un service minimum. Le service est plus lent mais les médecins sont présents. Un horaire a été mis sur pied par l’assemblée sectionnaire des CUK depuis le 1er octobre 2010 pour les urgences, les visites et les interventions. La banque du sang continuera de fonctionner ainsi que les consultations.

Même situation à l’hôpital général de référence de Kinshasa, où malgré les différents communiqués, patients et autres personnels du corps médical sont pris de court par le service minimum organisé. La plupart n’étaient tout simplement pas au courant.

Les files sont longues devant les cabinets médicaux et la priorité est aux patients hospitalisés ainsi qu’aux urgences. Les services de base comme le dispensaire, la pharmacie ainsi que la Banque du sang restent toujours fonctionnels. Pour les patients, c’est une situation insupportable. En temps normal, à l’hôpital, il faut prendre son mal en patience, s’inquiètent-ils, mais en situation de grève, ils craignent le pire pour les jours qui suivent.

Cette grève est consécutive au fait que, sur les 13 engagements repris dans le protocole d’accord, le gouvernement n’en a honoré qu’un, deux l’ont été partiellement et dix n’ont jamais connu un début d’exécution. Les médecins des services publics, exigent de bénéficier à partir de juillet 2010, d’une majoration publiée par arrêté ministériel portant rémunération des médecins des services publics.

Ce premier jour de grève ressemble à un round d’observation pour les deux parties. Du côté des médecins, le mot d’ordre semble largement suivi, pendant que le gouvernement traîne les pieds dans ce dossier.

Dans l’intérêt de nombreux patients qui attendent dans les couloirs des hôpitaux, une solution rapide doit être trouvée.

JAIMIE LUFUTA

Publicités
 
Poster un commentaire

Publié par le 13 octobre 2010 dans Uncategorized

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :