RSS

Procès Bemba : la presse de Bangui à la rescousse

27 Nov

Source: Le Soir

-Elle abonde dans le sens de la défense, selon laquelle c’est le président centrafricain Patassé qui commandait le MLC, non Bemba.

Alors que la Cour pénale internationale, qui a ouvert lundi le procès de Jean-Pierre Bemba – opposant congolais poursuivi pour crimes de guerre et contre l’humanité commis par ses hommes en Centrafrique en 2002-03, époque où il était chef de la rébellion du MLC – devait entendre, mardi, le premier témoin de l’accusation, un chef de quartier de Bangui, la défense de l’accusé a reçu un appui indirect de la presse centrafricaine.

Dans sa déclaration liminaire, lundi, la défense avait fustigé l’enquête « partiale » et « bâclée » qui « en définitive n’apporte absolument pas aux juges ce qu’ils sont en droit d’attendre, c’est-à-dire des preuves au-delà de tout doute raisonnable » de la responsabilité de leur client dans les viols commis contre des Centrafricaines. Les avocats, pour qui le contingent MLC envoyé à Bangui à la demande du président Patassé pour faire face à une tentative de coup d’Etat militaire du général Bozizé était placé sous l’autorité du chef d’Etat centrafricain et non celle de Jean-Pierre Bemba, avaient regretté que « la chaîne de commandement centrafricaine » de l’époque ne soit pas appelée à témoigner au procès. Finalement, le général Bozizé était arrivé à renverser le président Patassé. Il est toujours au pouvoir aujourd’hui.

Mardi, la presse centrafricaine abondait dans le sens des avocats du Congolais. Bemba « n’acceptera pas de mourir seul« , estimait ainsi un journal privé, « Le Citoyen ». Il « va accuser l’ex-président Patassé », écrivait ce quotidien. Celui-ci, qui a dirigé la Centrafrique de 1993 à 2003, « à son tour, se retournera contre son ministre de la Défense nationale » de l’époque, Pierre Angoa, « et son chef d’état-major » d’alors, François Bozizé, affirme-t-il. « Mais que pouvaient faire ces deux-là quand l’ordre venait directement du président de la République, chef suprême des armées ? (…) Au lieu de faire appel à un Etat, Patassé s’est fait offrir les services d’un groupe rebelle, se passant (ainsi) d’une armée régulière en tout état de cause« , ajoute « Le Citoyen ».

Le quotidien n’exclut pas des bouleversements de la scène politique centrafricaine avec la mise en cause de personnalités nationales, à quelques mois de l’élection présidentielle du 23 janvier 2011, à laquelle Ange Patassé se présente grâce à l’amnistie du gouvernement centrafricain.

« Le peuple centrafricain attend l’issue de ce procès avec beaucoup d’espoir« , commente de son côté le quotidien « Le Confident ». « L’enjeu est de taille pour le bien de la Centrafrique et l’heure de débusquer les taupes qui se sont tapies dans les profondeurs des terres a sonné. Le peuple centrafricain espère que ce procès mettra à nu les turpitudes des complices de Bemba », poursuit-il. « Que le droit soit dit et que la justice s’exerce en toute équité pour que l’esprit des victimes disparues repose désormais en paix », ajoute le journal.

A La Haye, le premier témoin de l’accusation a raconté l’arrivée des hommes du MLC au point kilométrique 12, près de bangui. « Quand la rébellion de Bozizé s’est retirée du PK12, immédiatement la rebellion de M. Bemba est rentrée. » « Le lendemain autour de 05H00, on s’est réveillé avec des coups de feu, c’était le trouble général », a-t-il poursuivi : « Ils sont entrés dans chaque maison, ils ont pris tout ce qu’ils avaient sous la main, les radios, les portables… » (AFP)

Advertisements
 
Poster un commentaire

Publié par le 27 novembre 2010 dans Uncategorized

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :