RSS

Aujourd'hui a Kinshasa:Kabila parle, Tshisekedi arrive !

08 Déc

Source: La Prospérité

*Deux hommes, deux visions rivales, deux familles politiques différentes, deux discours attendus ce mercredi 8 décembre, à Kinshasa. Joseph Kabila Kabange, Chef de l’Etat, parle ce matin devant les Députés et Sénateurs réunis en Congrès, au Palais du Peuple. Il est question, pour lui, de dresser un bilan exhaustif de quatre ans de gestion du pays, depuis son élection en 2006. Mais surtout, de tracer les perspectives, pour 2011. Kabila dont la trajectoire à la tête du pays est connue, serait également candidat à sa propre succession. Il va certainement profiter de cette aubaine, pour en découdre avec des rumeurs sur la suite de sa feuille de route. Parallèlement, c’est aujourd’hui qu’est prévu, curieusement, le retour au pays d’Etienne Tshisekedi wa Mulumba, leader de l’Udps, après trois ans de séjour de reconstitution de santé en Belgique et Afrique du Sud. L’homme prévoit, à son tour, un message à ses
fidèles compagnons et combattants. Il ne manquera pas de confirmer solennellement sa candidature à la toute prochaine présidentielle 2011, avant de se pencher sur la problématique du Congrès de l’Udps et même, à la limite, sur celle du coup de booster à donner à la dynamique de l’Opposition.
Kinshasa se réveille. Deux géants sont là. Ils sont débout. Ils se veulent vivants et forts. L’un est au pouvoir. Tandis que l’autre est à la touche. Mais, les deux pourraient s’affronter, le moment venu, en 2011. Ce matin, vers 10 heures, Joseph Kabila, Président de la République et Chef de l’Etat, passe au prisme de l’agora politique. Conformément à l’article 177 de la Constitution du 18 février 2006, il fait l’état de la Nation. Une sorte d’auto-évaluation assortie certainement des actions menées, sans oublier celles qui restent encore à accomplir, sur l’essentiel de sa feuille de route. 5 ans moins 4, il ne reste plus qu’un an, pour en finir avec le premier mandat issu des premières élections libres, transparentes et démocratiques.
Très attendu, ce discours-bilan est une occasion mémorable, pour le Président de la République, de marquer l’histoire, en restituant à la nation tous ses hauts faits, en l’espace de temps qu’aura duré son règne, à la tête du pays. Chantiers, projets, actes posés, accords signés, partenariats conclus, voies balisées, …pourraient être, par exemple, identifiés et rappelés à la mémoire collective des congolais. Ceci concerne, en général, tous les secteurs de la vie nationale.
C’est un moment, pour lui, de rassurer le peuple congolais via les Députés et Sénateurs, de convaincre les sociétaires de la coalition au pouvoir sur la portée réelle de ses ambitions, pour le pays. Certes, l’exercice n’est pas facile. Mais, pour un Joseph Kabila forgé à l’épreuve, l’examen passera si vite. Ce ne sont ni les mots, ni les hommes qui viendraient à lui faire défaut, en pareille circonstance.
Les Ambassadeurs et Chefs des Missions Diplomatiques, les Autorités politico-administratives ainsi que tous les Officiers Supérieurs de l’Armée et de la Police… en seront les témoins privilégiés. D’après les usages, ce discours-bilan sera retransmis en direct, à la radio-télévision d’Etat. Tous les médias sont également mobilisés, pour en assurer le relais.
Ce discours intervient, en effet, à une période charnière où le compte à rebours a commencé. 2011, c’est déjà dans quelques jours, pour enclencher le processus électoral. Kabila, le premier des citoyens congolais, ferait œuvre utile de lancer, dans son discours, un appel solennel à tous les partenaires, pour le soutien financier et matériel en vue de la concrétisation de ces élections, dans la transparence. Tout comme à la nation congolaise à se prendre en charge, en cas d’écueils.
Tshisekedi, fin des vacances…
Dès 12h50’, un Boeing d’Ethiopian Airlines atterrit ce mercredi 8 décembre, à l’aéroport international de N’djili, à l’autre bout Est de Kinshasa, la Capitale. A son bord, le lider maximo, l’homme charismatique de l’Union pour la Démocratie et le Progrès Social qui rentre au pays de ses ancêtres, en bonne santé.
Après trois ans d’absence justifiée, Etienne Tshisekedi wa Mulumba, 78 ans, retrouve ainsi les siens. Cadres, combattants et combattantes, sympathisants de l’Udps, des foules en liesse ainsi que tous les curieux se sont donnés rendez-vous effervescent à l’aéroport. D’autres, par contre, ont juré de le saluer, lors de son passage le long du Boulevard Lumumba. D’autres, enfin, l’attendent carrément devant la Permanence de l’Udps, sur Zinnias, à la 10ème Rue/Limete-Résidentiel.
Aussitôt rentré, le Sphinx n’a ni droit au repos du guerrier, ni au répit du laboureur. Il doit parler, pour enrôler, à sa manière, ce beau monde mobilisé, depuis plusieurs mois dans tous les coins de la capitale, dans sa nouvelle vision.
A son agenda, Tshisekedi pourrait brièvement dire quelque chose à la Permanence de l’Udps, avant de retrouver sa célèbre résidence située non loin de là, sur la rue Pétunias. Nombreux sont ceux qui croient qu’il ne ratera pas cette occasion, pour confirmer solennellement et de vive voix, sa candidature à la présidentielle 2011. Même s’il est connu qu’il s’y étendra, dans les moindres détails, dans son discours du vendredi 10 décembre, à l’ouverture des assises du Congrès de son parti, au Centre Féminin Mama Mobutu, sur les hauteurs de la 13ème Rue/Limete Industriel.
Attention ! Attention ! Attention !
De part et d’autre, il y a lieu de se mettre en tête que personne n’a intérêt à secouer le panier qui porte les abeilles. Albert Moleka, le Porte-parole de Tshisekedi a été mis en contact avec l’Inspecteur Provincial de la Police en vue de prendre toutes les mesures nécessaires à l’encadrement des combattants de l’Udps. Il va de soi que la police soit mise en mouvement, à cette fin. Il appartient donc aux uns et autres de s’abstenir de jouer à la provocation. Ceci pourrait permettre un retour apaisé du Président National de l’Udps. André Kimbuta Yango, Gouverneur de la Ville-Province de Kinshasa, serait certainement heureux de gagner le pari de la sécurité, si Tshisekedi arrive à l’aéroport international de N’djili, traverse les communes populaires de Kimbanseke, Masina, N’djili (quartier 1), en frôlant Lemba et Matete jusqu’à Limete, sans couac. C’est d’ailleurs un vrai test, pour la jeune démocratie
congolaise.

Publicités
 
Poster un commentaire

Publié par le 8 décembre 2010 dans Uncategorized

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :