RSS

Après trois ans d’exil médical : Etienne Tshisekedi réussit son retour à Kinshasa

09 Déc

Source: Le Potentiel

-Après trois ans d’absence de la RDC, pour raison de santé, Etienne Tshisekedi, président national de la fille ainée de l’opposition, l’Union pour la démocratie et le progrès social (UDPS), a réussi son retour hier mercredi 8 décembre. De l’aéroport jusqu’à sa résidence de Limete, l’homme, qui aura 78 ans le 14 décembre prochain, a déjoué tout pronostic en empruntant le parcours à pied sous les ovations d’un public nombreux venu l’accueillir. Après trois ans d’exil en Europe et en Afrique du Sud pour des raisons de santé, l’opposant historique congolais et leader maximo de l’Union pour la démocratique et le progrès social (UDPS), Etienne Tshisekedi, est arrivé hier mercredi 8 décembre 2010 au milieu d’après-midi à Kinshasa.

En pleine forme à sa descente d’avion à l’aéroport international de N’Djili, le président national de l’UDPS, qui s’est du reste déclaré candidat à la prochaine présidentielle, a bravé le poids de son âge en faisant le pied jusqu’à sa résidence de Limete.

Plusieurs milliers de militants de son parti l’attendaient depuis le début de la matinée, sous une forte présence de policiers qui les ont empêchés d’accéder à l’enceinte de l’aéroport.

Ils étaient aussi très nombreux sur le bord de la route allant vers le siège de son parti, à une dizaine de km de l’aéroport, pour saluer le cortège véhiculé de M. Tshisekedi.

« Tshisekedi président », « Le propriétaire de la parcelle (terrain) Congo est venu », « Papa est venu, fini la faim », ou encore « Tenons bon l’UDPS vaincra », étaient quelques-uns des slogans scandés par les militants.

Sa première sortie politique est annoncée pour demain vendredi au congrès de son parti. Le parti, fondé en 1982, tiendra son premier congrès de l’histoire du 10 au 14 décembre à Kinshasa. Tshisekedi avait lancé fin septembre une virulente charge contre l’actuel président congolais Joseph Kabila, élu en 2006 et qui devrait se représenter en 2011.

Parcours d’un combattant

Etienne Tshisekedi wa Mulumba aura 78 ans le 14 décembre prochain. Celui que ses partisans nomment le « Sphinx de Limete », du nom de son quartier à Kinshasa, a été un opposant historique au régime du maréchal Mobutu dans les années quatre-vingt.

Il en a été également son Premier ministre de septembre à novembre 1992, après avoir été élu chef du gouvernement par la Conférence nationale souveraine.

Après la chute de Mobutu et du régime de l’ancien Zaïre, Etienne Tshisekedi a dirigé brièvement le gouvernement de Kinshasa, du 2 au 9 avril 1997, avant la prise du pouvoir par Laurent-Désiré Kabila. Il a préféré, par la suite, ne devenir membre d’aucun gouvernement de la République démocratique du Congo. Il s’est également opposé au président Joseph Kabila, au pouvoir depuis l’assassinat de Laurent-Désiré Kabila le 16 janvier 2001. « L’élection de 2006 a été couverte de beaucoup de tricheries»

Lors d’un entretien à RFI, début décembre, Etienne Tshisekedi a confirmé avoir l’intention d’être candidat à l’élection présidentielle : « Je rentre avec beaucoup de plaisir et beaucoup de joie. Je suis pressé de retourner dans mon pays, après trois ans. Trois ans c’est même très long. Il est temps que je rentre aussi pour m’occuper de mon parti. Je suis candidat à la prochaine élection présidentielle, l’an prochain. L’élection de 2006 a été couverte de beaucoup de tricheries. Nous n’avons pas été d’accord avec. C’est pour cela que mon parti s’est abstenu. Mais, étant donnée la manière catastrophique dans laquelle se trouve le pays maintenant, avec la gouvernance actuelle, je suis dans l’obligation de me lancer dans la politique avec les forces du changement, pour que ça change ».

« Je suis précédé par l’histoire de mon parti »

En tant que président de l’Union pour la démocratie et le progrès social (UDPS), Etienne Tshisekedi sera présent au congrès de cette formation fondée en 1982 par lui-même : « Du 10 au 14 décembre, je dois ouvrir le congrès de mon parti. Et, après trois ans d’absence, il faut que je m’installe quand même. Que je m’installe dans l’ambiance ».

Etienne Tshisekedi s’est ainsi déclaré prêt à se lancer dans la bataille politique, après ces trois ans d’arrêt pour des raisons de santé : « Comme je suis précédé par l’histoire de mon parti, je n’aurai pas beaucoup d’efforts à fournir. Je ne suis pas obligé de me déplacer partout. J’irai là où il me faudra. Le reste, ce sera les cadres du parti qui vont faire campagne pour moi ».

© Copyright Le Potentiel

Publicités
 
Poster un commentaire

Publié par le 9 décembre 2010 dans Uncategorized

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :