RSS

Retour d'Etienne Tshisekedi, leader de l'Udps à Kinshasa: Le MRDCF s'interroge et interpelle !

18 Déc

Par Freddy Mulongo,

-De Dakar au Sénégal où il séjourne actuellement, José NTUBA ODE YIKILA, le Vice-président du Mouvement de Résistance de la Diaspora Congolaise en France (MRDCF) sur le retour d’Etienne Tshisekedi à Kinshasa. Réveil-FM qui n’a pas la mauvaise habitude de saucissonner les textes qu’on lui propose, publie en entièreté cette réflexion qui va faire jaser. Qu’exprime le peuple congolais en accueillant triomphalement Mr. Etienne Tshisekedi à Kinshasa ? Ces malades qui dirigent le Congo l’ont-ils compris ?

Etienne Tshisekedi, leader de l’Udps et candidat aux élections (hypothétiques) de 2011.

Réaction du Mouvement de la Résistance de la Diaspora Congolaise en France (MRDCF)

L’accueil réservé au Président National de l’UDPS, Monsieur Etienne TSHISEKEDI WA MULUMBA, à son retour au Congo, me fait penser à ces millions de moutons qui croient à la gentillesse de leurs bergers jusqu’à la veille de la Tabaski, ne se doutant pas qu’en réalité ils sont destinés à être égorgés ! Les bergers c’est ces bandits congolais qui sont aux commandes aux côtés du fils de Christopher KANAMBE, la pièce maîtresse du plan d’occupation de notre pays.

Mais au-delà de cette image, je m’interroge sérieusement sur le comportement insaisissable de ce peuple et je me demande si réellement ces malades qui composent la classe politique Congolaise comprennent quelque chose de ce qui apparaît, pour certains analystes, comme un « comportement immature voire versatile» du peuple congolais.

J’ai bien évidemment lu la plupart de commentaires faits autour de ce retour triomphal de Monsieur TSHISEKEDI et vu les photos de cette marrais humaine venue lui témoigner sa confiance nonobstant ses ratés et ses erreurs politiques.

Tous ces commentaires parlent de l’incontestable accueil triomphal. Un internaute a dit : « si vous ne croyez pas à ses paroles… » (Celles de Monsieur Tshisekedi), comme pour dire, en voici la preuve par l’image. Personne ou presque, cependant, ne s’interroge sérieusement sur ce comportement à la fois désinvolte et préoccupé qui s’observe chez les congolais.

Depuis l’agression de la RD Congo par cette coalition hétéroclite venue de l’Est en vue de son invasion et de son occupation, nous n’avons de cesse que de déplorer le comportement insouciant de congolais, qu’ils soient de l’intérieur ou de la diaspora. Tout le monde le sait, tout le monde le dit, jamais, même en interrogeant l’histoire, on trouve des exemples où un peuple a accepté de se laisser ainsi vassaliser, dominer, esclavagiser, paupériser. Même ces vautours qui becquettent le « cadavre Congo » et qui sont les vrais artisans de ce plan diabolique, n’en reviennent pas. Ils sont à la limite surpris de la passivité que fait montre le peuple congolais. Ils s’attendaient sûrement à une résistance très forte de notre part, mais ils ne trouvent qu’un peuple très porté aux choses superficielles comme la musique encombrée et inutilement bruitée qui ne dit rien sinon citée les noms de ces gens insouciants formatés par leur chef de bande, Papa Wemba, et les danses endiablées, la consommation à outrance de l’alcool, les foutaises enseignées à un rythme effréné par ceux qui se font appeler «Pasteurs ».

Mais, bien que tout ceci soit vrai, l’accueil triomphal, c’est le moins qu’on puisse dire, de Mr. Tshisekedi, traduit autre chose qui mérite d’être souligné. Et je suis étonné que l’accent ne soit pas porté sur cet élément là, parce qu’après tout, c’est ça l’essentiel.

Ouvrons donc les yeux et voyons. Quand, au même moment, le pouvoir d’occupation envoie une cohorte de chars de combat –qu’on ne voit d’ailleurs pas dans le Kivu occupé- à l’aéroport, et qu’il met en circulation de bus gratuits pour amener les gens au stade de martyrs –alors qu’en tant normal, ceux de congolais qui ont encore la chance de travailler ont du mal à trouver un moyen de transport-, et que cet homme qui représente le maillon le plus important du plan d’occupation de notre pays programme une parodie de discours creux sur l’état de la balkanisation, ce même peuple congolais, insouciant, désinvolte, bravant la peur, a accueilli Mr. Etienne TSHISEKEDI en triomphe. Et que dit-il dans les slogans qui nous ont été rapportés ? Eh ben il dit ce que nous leur disons : le pays est occupé, les étrangers dirigent notre pays, il faut que ça cesse, chassez-les etc…

On voit bien que ce peuple est au courant de ce qui se passe, en grande partie grâce au merveilleux travail que nous avons tous accompli aux côtés de nos compatriotes de l’APARECO, qui reste, à notre avis, le fer de lance de la résistance. On voit aussi qu’il exprime la volonté de voir ce système de choses changer. Le peuple n’attend qu’une chose : que les hommes comme celui qu’ils ont accueilli se lèvent véritablement et qu’ils lui disent ce qu’il doit faire concrètement. Et c’est là que le bas blesse. Ceux sur qui compte ce peuple, ne sont en réalité qu’une caste de ces bergers dont j’évoquai au début, qui, alors que le peuple croit encore en eux, malgré tout le mal qu’ils lui ont fait, mènent ce peuple à la boucherie !

Est-il difficile de comprendre que ce peuple –j’espère que ceux d’entre nous qui sont sociologues ne me contrediront pas- 32 ans durant, sous la deuxième république, ce peuple a été habitué à laisser Mobutu régler les problèmes qui se posaient au pays. Pendant les deux guerres du Shaba, le peuple continuait tranquillement son train de vie comme si de rien n’était. Mobutu et ses hommes s’occupaient des rebelles. Et les choses redevenaient normales sans que le peuple ne soit associé à quoi que ce soit. Il fêtait tout simplement la « victoire » quand on la lui annonçait. Voilà ce qu’est le peuple congolais. Ce peuple croit encore en ses hommes politiques. Il les a tellement idéalisés que pour un petit rien, il attend que les politiques agissent. C’est ce comportement de « confiance » en ses hommes politiques qui s’est exprimé encore une fois de plus mercredi dernier à Kinshasa.

Pendant la campagne de 2006, Jean-Pierre BEMBA avait bénéficié de cette même « confiance ». Cette confiance a été encore trahie. Parce que chaque fois que ces hommes arrivent aux affaires, et qu’ils subissent de pression de tous bords, ils oublient qu’ils ont des comptes à rendre à ce peuple, à ce seul peuple, et ne pensent qu’à eux-mêmes et à leurs intérêts personnels.

Le peuple est prêt. C’est cette classe politique corrompue qui ne l’est pas. Après tout, pourquoi se livrera-t-elle à un exercice qui risque de mettre un terme à son accès à la mangeoire ?

Bien que ce peuple soit fragilisé et désorienté par toutes les anti-valeurs que nous observons aujourd’hui, il sait néanmoins se mettre en ordre de bataille si on lui met en condition.

Sous Laurent-Désiré KABILA, quand les hommes politiques de l’époque, entre-autres Didier MUMENGI, avaient pris le devant pour dire au peuple ce qui se passait réellement, nous l’avons vu, il a barré la route aux envahisseurs rwandais. Ces derniers ont été traités comme il se devait ! Les images que nous conservons soigneusement dans nos mémoires et dans nos bibliothèques, sont très éloquentes à ce sujet.

Dans son discours de vœux à la nation en décembre 2001, Laurent-Désiré KABILA réserva une bonne partie de son discours au remerciement au peuple congolais pour cet acte de bravoure qui avait sauvé la patrie en ce moment-là.

Ceux-là au moins avait eu l’esprit patriotique et avait dit au peuple la réalité de la situation du pays.

Si ces magouilleurs d’aujourd’hui, qui sont venus composer avec l’occupant, avaient le même esprit patriotique, ils auraient fait pareil et l’engagement patriotique du peuple aurait continué et se serait enraciné. Au lieu de cela, ils ont caché la vérité au peuple, ils ont accepté l’inacceptable, ils ont préféré, par-dessus les intérêts supérieurs de la nation, de collaborer avec l’occupant pour conserver des intérêts mercantiles.

Là où le bas blesse disais-je, c’est quand les gens ne veulent pas et ne peuvent pas dire la vérité au peuple. Pourquoi par exemple, Mr. Etienne TSHISEKEDI ne profite pas de cet engouement populaire pour dire au peuple, ou plutôt pour confirmer ce que le peuple lui disait à son arrivé, à savoir « le pays est occupé, on est dirigé par des étrangers, chassez-les du pouvoir … ».

Posons-nous la question de savoir entre le peuple et les politiques, qui trompent l’autre ?

Il y a deux jours j’écrivais au Docteur TSHIPAMBA MPUILA en réaction à l’article qu’il a publié sur « la cabale diabolique contre Etienne TSHISEKEDI » dans lequel il parle, avec raison, de cet homme farfelu et trouble, fils de Christopher Adrien KANAMBE et de Marcelline MUKAMBUKUJE, qui a nié son identité et l’identité de ses parents à la face du monde, comme étant un imposteur, et disant clairement que le pays est occupé. Je lui posais deux questions :

1. Pourquoi Mr. Etienne TSHISEKEDI est-il aussi discret depuis le début sur cet imposteur, alors qu’il n’a ménagé aucun effort -et tout est en son honneur- pour fustiger le « monstre humain » Mobutu, et combattre son régime ? Même l’état d’occupation du pays n’a jamais été évoqué publiquement par lui. Pourquoi ?

2. Nous savons tous que Mr. Etienne TSHISEKEDI est juriste de formation. Il sait donc parfaitement, de par sa formation, que quand on est étranger dans un pays, on n’a aucune légitimité pour postuler à un poste de responsabilité politique ou pour solliciter un mandat du peuple. Or, l’homme qui trône à la magistrature suprême de l’Etat congolais –s’il peut encore être considéré comme un Etat- n’est pas congolais et donc n’a aucune légitimité pour être là où il est aujourd’hui. Alors pourquoi s’obstine-t-il à concourir avec lui pour solliciter le suffrage des congolais ? En d’autres termes je me demande comment un juriste de formation de la trempe de Mr. TSHISEKEDI se permet-il d’aller aux élections avec un concurrent dont il sait qu’il n’est pas congolais ?

En marge de tout ça, on nous dit que l’UDPS prépare son congrès. Que se diront-ils ? Finiront-ils, enfin par se décider de récuser la candidature du fils de Christopher et dire aux congolais que cet homme ne mérite pas autre chose que d’être mis aux arrêts et d’être jugé pour tout ce qu’il a fait à notre pays et à notre peuple ?

Je ne vois pas personnellement quoi d’autre pourra faire Mr. Etienne TSHISEKEDI, si tenté qu’il veille rester quelque peu crédible. A Mobutu il disait, je le cite : « je ne comprends pas comment un fils de ce pays est-il arrivé à ruiner son pays à ce point…je ne vois pas d’autre issu pour lui, sinon la prison ou prendre la fuite pour aller en exil. » !

Ce discours là, qui l’honorait, je le redis, est en contraste avec son indiscrétion d’aujourd’hui, pourtant, le pays vit des choses plus graves que celles que nous avons connues sous la deuxième république.

Compte tenu donc de sa responsabilité historique et de la confiance que semble lui témoigner cette marrais humaine venue l’accueillir comme pour lui dire « nous comptons sur vous », Mr. Etienne TSHISEKEDI ne devrait normalement pas se soustraire à l’exigence de la vérité vis-à-vis du peuple congolais.

Nous ne pensons pas qu’il soit bon d’attendre le dernier moment pour venir nous bricoler une sorte d’ « UNION POUR LA NATION » version 2006. C’est maintenant qu’il doit prendre ses responsabilités pour associer toute cette « opposition » intérieure afin de clarifier les choses.

Pour notre part, ne faisant pas partie de cette « opposition », tout simplement parce que nous pensons qu’il ne peut être mis fin à l’occupation actuelle du pays par une soi-disant opposition institutionnelle, nous continuons à explorer toutes les voies et moyens, sans en écarter aucune, pourvu que le Congo, aujourd’hui occupé, martyrisé, humilié, soit libéré.

Le peuple a démontré qu’il est désormais prêt, qu’il a compris. Reste que ces hommes politiques quittent leur hypocrisie maladive, qu’ils prennent leurs responsabilités, qu’ils mettent le peuple en condition, et celui-ci fera sa part des choses. Ne pas le voir, ne pas le comprendre, relève d’une cécité politique.

SE DECIDERONT-ILS, CES HOMMES POLITIQUES A ALLER DANS LE SENS DE LA VISION DU PEUPLE OU CONTINUERONT-ILS LEUR MARCHE A CONTRE COURANT, PERMETTANT AINSI A L’OCCUPANT DE CONTINUER SA PROGRESSION ?

That the question disent les anglo-saxons.

Je veux bien qu’on se réjouisse du retour et de l’accueil triomphal réservé à Mr. Tshisekedi, mais je souhaite, par-dessus cette dérisoire satisfaction, qu’on comprenne ce qu’à exprimer le peuple par cet accueil.

Ne pas le faire est pire qu’une incompétence, c’est un crime contre la nation.

Pour le Mouvement de Résistance de la Diaspora Congolaise de France,

José NTUBA ODE YIKILA

Advertisements
 
2 Commentaires

Publié par le 18 décembre 2010 dans Uncategorized

 

2 réponses à “Retour d'Etienne Tshisekedi, leader de l'Udps à Kinshasa: Le MRDCF s'interroge et interpelle !

  1. Ukweli

    18 décembre 2010 at 10:20

    Mr. Jose avec ton MRDCF la france ce n’est pas chez toi, avant de faire des analyse il faut d’abord te regarder,maintenant 10 ans kanambe est au pouvoir 3ans Etienne etait malade, il rentre au pays pour assister le peuple en danger mais vous vous faites toujours de wanted, rentrez au pays reveillez ce peuple qui manquait un homme fare .Etienne a fait un appel a tous le forces vive du pays que vous appartenez aussi approchez vous donnez vos idees ,ne ssoyez pas brutale ne donnez pas tous vos plans alliez vous a l’UDPS pour deloge l’imposteur aulieu de vous faire saint or vous qui avez occasione la situation actuelle,

     
  2. likembe

    19 décembre 2010 at 1:55

    Je ne suis pas ngwandiste mais je veux l’unité des congolais. Les ngwandistes actuels pensent savoir comment ce mouvement Apareco c’est formé mais ils se trompent. Nous qui avons fait que Apareco s’installe nous avons beaucoup à dire mais nous le faisons pas parceque nous voulons d’abord l’unité des congolais même terminator doit participer à l’unité du pays pour chasser les étrangers. Tozali na makambu mingi ya koloba mais liboso libération. Soki tokoti na makambu ya tribaliste alors bo futa ba kiti na ngai oyo ba congolais ba bukaki mpo balingaki koyamba terminator te. Ngai nde na pesi feu vert bayamba ye

     

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :