RSS

Le prix du maïs de nouveau en hausse à Kinshasa

01 Fév

Source: Le Potentiel

-Du trouble, une fois de plus, dans le panier de la ménagère kinoise ! La mesure (appelée « Ekolo ») de la farine de maïs, presque un kilo, se vend actuellement à 1.300 Francs congolais (équivalent à 1.4 dollar américain) dans la ville de Kinshasa. Encore un sérieux dilemme pour la plupart de ménages qui vient renforcer la sous-alimentation à cette population vivant déjà dans une misère la plus intolérable, il y a plusieurs décennies. Cette hausse, à en croire les vendeuses, est due à une certaine rareté de maïs dans la capitale de la RD Congo. Pourtant, la céréale la plus consommée des Kinois, premier élément alimentaire dans l’assiette kinoise.Pas plus longtemps que six mois passés, la même mesure de la farine de maïs ne coutait que 500 Fc (presque 0.5 Usd). Et la farine de Fufu (cossette de manioc) revenait à l’époque à 300 Fc. Juste après les festivités du cinquantenaire de l’indépendance de la RDC, l’on n’a pas compris comment, la mesure de la farine de maïs est directement passée de 500 Fc à 800 Fc puis 1.000 Fc (plus d’1 dollar américain). Pendant que celle du Fufu n’a augmenté qu’une fois pour se vendre à 500 Fc. Ces prix sont restés inchangés jusqu’à la troisième semaine du mois de janvier 2011. Voilà maintenant, le prix de maïs vient de prendre de nouveau de l’ascenseur. La mesure passe de 1.000 Fc à 1.300 Fc. A comparer avec le Fufu qui a connu la hausse de 75 % depuis tout ce temps, la farine de maïs quant elle, a subi une recrudescence de 160 %. Le prix a triplé en seulement six mois. C’est vraiment gravissime sur le plan économique.

Les raisons de rareté de cette denrée alimentaire vitale à Kinshasa semblent multiples. Il y a même des personnes qui pensent qu’il y a un marché noir organisé par certains hommes d’affaires haussiers (expatriés) et qui achèteraient en très grande quantité le maïs destiné aux marchés publics de Kinshasa. Par conséquent, les Kinois sont maintenant obligés de se procurer du maïs à des prix exorbitants.

Les quelques vendeuses de cette farine de maïs que nous avons contactées dans un marché de la commune de Masina, ont expliqué quant à elles que, la situation se fait comprendre d’autant plus que chaque année durant cette période, les producteurs sortent de leurs récoltes et ils doivent sécher leurs produits avant de passer à la vente. Donc, pendant ce temps où les producteurs de maïs se préparent, la capitale souffre un moment, il y a lieu de se contenter du peu de stock qui reste de la dernière moisson. Le maïs est un aliment de base à Kinshasa, les greniers étant les provinces du Bandundu, de l’Equateur et du Kasaï. Depuis un certain temps, il était courant d’acheter la farine de maïs au même prix que celle de Fufu. Mais actuellement, ce n’est plus le cas. Le maïs commence à se démaquer très rigoureusement. Si donc son prix augmente comme ça, c’est le calvaire pour la population. Que les autorités compétentes y veillent pour trouver des mesures adéquates afin de permettre aux Kinois d’avoir ne fût – ce que la chance de manger suffisamment du maïs.

Lepetit Baende

Publicités
 
Poster un commentaire

Publié par le 1 février 2011 dans Uncategorized

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :