RSS

RDC : Le retour des Tigres du Katanga ?

08 Fév

Source: afrikarabia.com

-Après l’attaque de l’aéroport de Lubumbashi dans le sud de la République démocratique du Congo (RDC), Kinshasa agite de nouveau la menace des sécessionnistes du FLNC, basés en Angola. Les anciens Tigres du Katanga ont reconstitué leur mouvement et demande l’indépendance du Katanga, une province minière riche en Cobalt, cuivre, or et uranium. Vraie menace ou chiffon rouge brandi par les autorités congolaises ?… pour l’heure on ne sait toujours rien de l’identité des assaillants.Depuis le mois de mai dernier, la capitale du Katanga, Lubumbashi, a été placée en état d’alerte à un présumé complot de déstabilisation fomenté par des sécessionnistes établis en Angola. Ces présumés rebelles seraient responsables selon les autorités de RD Congo, de la récente attaque l’aéroport de Lubumbashi, ce vendredi.  La fusillade de plus de trois heures avec les soldats congolais a coûté la vie à un garde civil et blessé un capitaine. La situation est calme sur place et l’aéroport a été rouvert.

Dans cette région minière, Lubumbashi est aéroport stratégique pour l’économie de la province et du pays. Les vols à l’aéroport international de Lubumbashi transportent de nombreux directeurs de sociétés minières entre différentes villes d’Afrique. Depuis plusieurs mois la tension est montée d’un cran dans la « capitale du cuivre ». Quelques escarmouches en ville… et surtout des rumeurs persistantes d’attaques par des groupes rebelles venus des pays voisins. Parmi eux, les successeurs des «Tigres du Katanga». Ces sécessionnistes qui ont fui et ont combattu en Angola dans les années 1960, ont reconstitué leur mouvement d’indépendance du Katanga. Ils sont aujourd’hui connus sous le nom de Front de libération nationale du Congo (FLNC). Ce groupe est redevenu très actif, notamment au Bas-Congo, à la frontière de l’Angola, leur refuge depuis une quarantaine d’années.

Selon Le Potentiel, « ce parti politique bien reconnu par les instances officielles, disposerait d’éléments « extrémistes » qui auraient encore la gâchette facile. Dans ce regain d’activisme, la participation des éléments ex-Tigres est bien observée. Selon les recoupements, ils auraient l’intention de mener des actions déstabilisatrices dans la ville de Kinshasa et réussir un « bon coup d’éclat politique ». Si les assaillants de l’aéroport de Lubumbashi se révélaient être des membres des ex-Tigres katangais, les inquiétudes de Kinshasa s’en trouveraient validées… pour l’instant, aucune preuve n’a été apporté par les autorités congolaises de l’identité des fauteurs de trouble au Katanga.

Christophe Rigaud

Advertisements
 
Poster un commentaire

Publié par le 8 février 2011 dans Uncategorized

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :