RSS

Musique: Art d'Orphée – L'album «Soyons sérieux» de JB Mpiana et son Wenge Bcbg dans les bacs

16 Fév

Par Martin Enyimo (Le Potentiel)

-C’est après plusieurs annonces, l’opus «Soyons sérieux» de JB Mpiana et son groupe Wenge Bcbg, fin prêt, devrait être dans les bacs depuis hier lundi 14 février, à l’occasion de la journée de la Saint Valentin.

Cette oeuvre renferme une quinzaine de chansons parmi lesquels le tube «Mbetu eleli» du chanteur et directeur artistique Jules Kibens, «Claudia Sassou», «Tonton Bona le gros bébé», «Patrick Bolonia», «Eloko ya Pema», «Code moral», «Amour infini», «Mbwa», «Bolingo ya charlot», «Ezala Zala», etc. Mais l’on apprend que Wenge Bcbg séjourne en Afrique du Sud pour une série de productions.

La sortie de «Soyons sérieux» sur le marché intervient plusieurs semaines après la date initialement prévue. Dans les coulisses, l’on parle d’une question de management. JB Mpiana et le producteur Ivoirien David Monsoh auraient mis beaucoup de temps avant d’accorder leurs violons, souffle-t-on. Par ailleurs, rapporte-t-on, certaines chansons auraient été soutirés de l’album pour limiter le nombre de titres. Et cela pourrait préjudicier les auteurs de ces chanteurs lorsque l’on sait que les musiciens de Kinshasa vivent des chansons dédiées à certaines personnes et aussi des personnes dont les noms sont cités dans ces chansons (libanga).

Par ailleurs, l’animation qui accompagne la danse Mpunda -déjà exécutée dans les concerts de Wenge Bcbg- avait été interdite par la Commission de censure des chansons et des spectacles. JB Mpiana se devait donc d’ôter ou de métamorphoser cette animation de son opus avant sa sortie. Somme toute, JB Mpiana débute donc l’année avec l’opus «Soyons sérieux» qui succède à «Kipe ya yo».

LE MILLIONNAIRE DE KARMAPA

Annoncé avant la fin de l’année 2010, c’est finalement en février 2011 que les mélomanes peuvent savourer l’opus «Le millionnaire» de Karmapa. Le chanteur a également profité de la soirée Saint Valentin pour larguer son quatrième opus sur le marché congolais de la chanson. Comme à son habitude, celui qui se fait appelé le Prince de la rumba a privilégie ce style dans ses chansons, ne mettant quasiment pas en évidence la partie trépidante dansante de la musique congolaise. «J’ai enregistré une chanson générique pour répondre aux critiques de ceux qui pensent que je ne sais pas danser». «Tuez-le tous et revenez seul», c’est le titre à tout le moins belliqueux de ce tube générique.

Dans cet opus, Le Karmapa a également dédié une chanson à un certain Baudelaire Kuyena.

Publicités
 
Poster un commentaire

Publié par le 16 février 2011 dans Uncategorized

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :