RSS

Etat Congolais insolvable

15 Mar

Par RICH NGAPI

-Vous êtes-vous une fois intéressé aux abonnements en eau, électricité et téléphone des entreprises et services publics ? Savez-vous comment l’Etat règle-t-il ses factures ? Ne me tournez pas la face. Ailleurs, ce qui est qualifié de  » dépenses communes « , est géré de façon centralisée par un service approprié. Et tout le monde paie. Du plus haut au plus petit citoyen. Mais au Congo démocratique, la Direction générale de la dette publique aide-t-il l’Etat à honorer ses engagements vis-à-vis des entreprises ?

Ne pouvant plus supporter, la Société nationale d’électricité (Snel) et la Régie de distribution d’eau (Régideso) accusent : l’Etat prive la Snel et la Regideso de 40% de leurs recettes mensuelles. C’est simplement écœurant ! Selon les experts,  » Ces entreprises perdent non seulement une part considérable de recettes, mais elles sont contraintes de verser leurs participations au Trésor public « .

À la Régideso, par exemple, les arriérés de l’État, fin décembre 2010, étaient estimés à 283 millions usd, selon une source sure. Ils s’élèveraient même à 500 millions usd, selon une source interne de l’entreprise. Imaginez un peu ce trou. Qui le comblera si l’Etat-propriétaire ne s’acquittait pas ? C’est le  » petit peuple  » qui en pâtit. Avec ses maigres ressources, il supporte le poids de la dette de l’Etat pour permettre à l’entreprise de fonctionner.

La conséquence ? Le petit peuple d’en bas a vu s’augmenter ses factures en eau et électricité sans que les services rendus par la Regideso et la Snel ne s’améliorent. Pour l’électricité, il y a deux chapitres : les consommations des services de l’Etat et l’éclairage public. Même si d’aucuns disent que les frais de l’éclairage public sont imputés sur la facture des citoyens. La question de l’endettement public concerne aussi d’autres entreprises en transformation détentrices d’importantes créances de l’État. C’est le cas des LAC, de l’ONATRA, de l’OCPT, etc.

Pour revenir à la Regideso et la Snel, au nom de quel principe la pauvre population, du reste impayée ou sous payée, doit-elle compenser le rôle de l’Etat ? Pauvres abonnés, vous pouvez continuer de payer vos factures le plus régulièrement du monde. Mais si l’Etat ne paie pas ses factures d’eau et s’il n’investit pas dans ce domaine pour que la Regideso et la Snel continuent de produire,

Advertisements
 
Poster un commentaire

Publié par le 15 mars 2011 dans Uncategorized

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :