RSS

Kutino agressé à la prison de Makala

19 Avr

Le Phare

-L’Archibishop Kutino Fernando a été dernièrement victime d’une agression sauvage, dans sa cellule du Pavillon 8, à la Prison Centrale de Makala, de la part d’un groupe de criminels militaires condamnés à perpétuité pour certains et à mort pour d’autres. Assiégé de 19 heures à 1 heure du matin, il s’en est tiré avec une jambe cassée et de lésions corporelles graves.

Comme pertes matérielles, il est fait état du « pillage » de sa montre Rolex présidentielle, de sa gourmette, de son alliance de mariage et de sa grosse chaînette en or massif d’une valeur de 30.000 dollars américains.

Informé de cet acte barbare, la direction de cet établissement pénitencier n’a pris aucune sanction contre ses agresseurs, qui font partie d’un groupe de détenus passés maîtres dans des actes d’intimidation et d’extorsion sur d’autres pensionnaires, en toute impunité.

Alors qu’il s’attendait à plus de protection, le chef spirituel de l’Armée de Victoire a, au contraire, écopé d’une sanction qui ne dit pas son nom, sous la forme d’une « délocalisation » vers un autre Pavillon, où il se retrouve dans une cellule plus exigue et totalement insécurisée par rapport celle qu’il occupait avant l’agression.

En plus, la nouvelle cellule donne directement sur des installations sanitaires très mal entretenues, dont les odeurs nauséabondes empestent sa pièce à longueur de journée.

Pourtant, le carnet cardiologique de Kutino aurait dû lui valoir un positionnement dans un environnement sain. Ses proches craignent que les puanteurs des toilettes n’aggravent ses ennuis cardiaques et n’occasionnent une mort subite.

Aussi en appellent-ils à une meilleure sécurisation de ce prisonnier et à son éloignement d’une cellule où une suffocation ou une intoxication est vite arrivée. Kutino, qui va totaliser cette semaine 5 ans d’emprisonnement, c’est-à-dire la moitié de la peine retenue contre lui, pense devoir bénéficier des droits reconnus aux prisonniers.

Bien que l’intéressé lui-même prône le pardon à l’endroit de ses geôliers, sa famille se proposerait de saisir la justice au sujet de l’insécurité physique et sanitaire dans laquelle il se trouve placé.

A en croire plusieurs sources, la colère des Congolais de la diaspora contre certaines stars de la musique mondaine ou religieuse serait liée aussi aux condamnations, jugées injustes, comme celle qui frappe Kutino.

On laisse entendre que les menaces proférées dernièrement contre Sikatenda et Denis Lessie, pourtant malade, en Afrique du Sud, serait liée à l’affaire Kutino. En France, L’Or Mbongo a vu ses productions musicales sérieusement perturbées à cause, dit-on, du même dossier

Publicités
 
Poster un commentaire

Publié par le 19 avril 2011 dans Uncategorized

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :