RSS

L’UDPS relance Tshisekedi, le MSR rassure Kabila

25 Avr

Par Le Potentiel

Commémoration du 24 avril

Eteinne Thsisekedi  président de l'UDPS lors de son  meeting au stade des martyrs à Kinshasa Radio Okapi Ph. John Bompengo (1) - Copie.JPG-La commémoration de la date du 24 avril, consacrant la restauration du multipartisme en 1990 en RDC, a permis à l’UDPS de relancer Etienne Tshisekedi et au MSR de rassurer le président Joseph Kabila. Elle a aussi été l’occasion pour les services de sécurité de prouver leur efficacité dans la protection d’environ 200.000 militants mobilisés dimanche par les deux partis, respectivement au stade Tata Raphaël et à la Fikin.

Le Mouvement social pour le renouveau (MSR, Majorité) a promis dimanche à Kinshasa de soutenir Joseph Kabila Kabange à l’élection présidentielle de 2011. « Il est constant et respecte les principes démocratiques », a expliqué son président intérimaire, Yves Mobando, dans son message aux militants du parti présents au meeting de dimanche 24 avril 2011 à la Foire internationale de Kinshasa (FIKIN).

Dans l’après-midi, l’Union pour la démocratie et le progrès social (UDPS, Opposition) a boosté son lider maximo, Etienne Tshisekedi qui, en excellente forme physique, s’est adressé aux combattants dans un stade Tata Raphaël plein à craquer.

Aucun incident majeur n’a, au plan sécuritaire, perturbé la quiétude de près de 200.000 personnes qui ont participé à ces meetings organisés dans le cadre de la commémoration du 24 avril, date à laquelle le maréchal Mobutu Sese Seko, alors président-fondateur du Mouvement populaire de la révolution (MPR/Parti-Etat) et président de la République, avait rouvert le pays au multipartisme.

Tant à la Fikin (Limete) qu’au stade Tata Raphaël (Kalamu), les militants des deux partis ont apprécié à sa juste valeur le comportement des agents préposés à leur sécurité et à celle des installations.

« Nous sommes soulagés après avoir, jusqu’à l’heure de la manifestation, craint des dérapages. Nous félicitons les agents de la police, qui étaient tous sans armes, ceux des services de sécurité et tous ceux qui étaient préposés à la sécurité du président Etienne Tshisekedi et de nos combattants. Tout ceci est le résultat de nombreuses séances de travail que nous avons eues avec leurs chefs », a indiqué au Potentiel un cadre de l’UDPS, au moment où tout le monde se dispersait.

« C’est dans l’attitude de Tshisekedi, qui a modéré ses propos et s’est démarqué de son légendaire discours anticolonial, qu’il faut comprendre la discipline affichée par les combattants de l’UDPS qui n’ont pas cherché à créer des troubles en provoquant les agents de l’ordre », a commenté un observateur.

En outre, « l’image de parti modéré au sein de la Majorité politique que donne le MSR, tenant le même jour son meeting à moins de 5 km du stade Tata Raphaël, n’a pas mis à fleur de peau les nerfs des combattants de l’UDPS », a renchéri un autre.

Leurs dirigeants, ayant longtemps combattu sous la IIe République pour l’instauration de la démocratie en RDC, ont salué « une date historique », recommandé à la Commission électorale nationale indépendante (CENI) le respect du délai constitutionnel et demandé le couplage de la présidentielle et des législatives.

Dans son message, le président a.i. du MSR, Yves Mobando, a rendu un hommage appuyé « à tous ceux qui ont combattu pour l’instauration de la démocratie ». Il a cité les acteurs politiques Etienne Tshisekedi, Marcel Lihau, Mbwakiem, Frédéric Kibasa Maliba (UDPS), Iléo Songo Amba (PDSC), Antoine Gizenga (PALU) ainsi que, pour la Société civile, Pierre Lumbi, Dr Numbi, Abbé Mpundu, Thierry Landu, Léon Mukanda, Thy René Essolomwa et Modeste Mutinga.

Le MSR communie avec la population de Kinshasa

Le Mouvement Social pour le Renouveau (MSR) a organisé, hier dimanche 24 avril dans l’enceinte de la Foire internationale de Kinshasa (FIKIN), une matinée politique à l’intention de ses militants et cadres.

Pour le Comité exécutif national du MSR, le choix de cette date, « historique et significative », s’inscrit dans le cadre de la commémoration de 21 ans d’ouverture au pluralisme politique en RDC.

De nombreux militants venus de toutes les communes de la capitale ont répondu présents à l’appel du parti. On a noté également la présence des membres du bureau politique, du comité exécutif, du conseil provincial, des parlementaires, des ministres et autres cadres du MSR.

Deux moments importants ont dominé la manifestation. Il s’agit du mot de bienvenue de la 2ème présidente du comité provincial du MSR/ville de Kinshasa et de l’allocution du président a.i. du parti cher à Pierre Lumbi.

Dans son adresse, la 2ème présidente du comité provincial du MSR/ville de Kinshasa, Mme Charlotte Kamunyi, a indiqué que « le MSR, parti des masses encadrées par des leaders de proximité, saisit cette opportunité pour réaffirmer son engagement pour le bien-être social et l’exercice des droits garantis à tous ». Avant de noter qu’en cette année électorale, la ville-province de Kinshasa se range derrière ses dirigeants, à tous les niveaux, afin de marquer « sa présence dans l’arène politique de la RDC, en vue de construire un Etat de droit et sa détermination à faire élire massivement Joseph Kabila à la présidentielle de 2011 ».

« Peuple congolais lève-toi, cette affaire te concerne ». C’est en ces termes qu’Yves Mobando a introduit son allocution. Ce, avant de remercier au nom de l’autorité morale du MSR empêché, les uns et les autres, pour avoir répondu à l’appel lancé par le parti.

PIONNIERS DE LA DEMOCRATIE

S’agissant de la date du 24 avril 1990, le président a.i. du MSR a rappelé qu’elle est à la fois historique et significative. Historique dans la mesure où « elle marque le début de la démocratisation de la RDC » et significative, car « elle symbolise le déboulonnement d’une dictature qui avait pris le peuple congolais en otage ». Tandis que le 24 avril 2011, c’est la Journée de la démocratie en RDC.

Pour Yves Mobando, le peuple congolais n’acceptera plus le pouvoir qui s’acquiert par la force. C’est plutôt par la voie des urnes qu’on doit y accéder, a-t-il souligné. A titre de rappel, il a cité des compatriotes qui ont milité pour l’avènement de la démocratie au Congo-Kinshasa. Du côté des hommes politiques, Yves Mobando a évoqué Etienne Tshisekedi, professeur Marcel Lihau, David Mbwakiem, Frédéric Kibasa Malika, Joseph Iléo Songo Amba, Antoine Gizenga.

Dans le rang de la Société civile, il a cité, entre autres : Pierre Lumbi (autorité morale du MSR), Dr Numbi, Abbé Mpundu, Prof Thierry Landu, Léon Mukanda, Thy René Essolomwa, Modeste Mutinga.

Parlant des élections, le leader du MSR a émis le vœu de voir les scrutins se dérouler dans le délai constitutionnel. A ce sujet, Yves Mobando a demandé au gouvernement et à la communauté internationale d’accorder des moyens à la CENI pour qu’elle organise les élections dans de bonnes conditions. Son souhait est de voir l’élection présidentielle couplée aux législatives. Et de noter : « Plus jamais de parti unique en RDC ».

Quant à la personne à soutenir à la présidentielle, le MSR a jeté son dévolu sur Joseph Kabila, a insisté le président a.i. de cette formation politique. A ses yeux, son choix est motivé par le fait que ce dernier « est constant et respecte les principes démocratiques ».

A.TSHIAMBI

L’UDPS se lance, avec Tshisekedi, dans la course électorale

Le stade Tata Raphaël a refusé du monde le week-end lors de la célébration par l’Udps de 21 ans de démocratisation de la vie politique en RDC. Dès l’avant midi, le décor de la mobilisation est planté. Tous les abords du stade sont pris d’assaut par les « combattants » de l’Udps – arborant de calicots et des pancartes aux couleurs de l’Udps.

A ce rendez-vous tant attendu, s’est mêlée une impressionnante présence des éléments de la Police nationale congolaise (PNC) – bien respectueux des consignes. Dans les coins et recoins du stade, artères principales, carrefours et autres endroits de la ville, la PNC était présente, veillant sur le maintien de l’ordre public. Et il en a été ainsi jusqu’à la fin de la célébration. Coup de chapeau donc à la Police nationale congolaise qui a joué son rôle d’église au milieu du village. C’est la démocratie congolaise qui en sort gagnante.

A l’intérieur du stade, les drapeaux et banderoles de différents partis politiques de l’Opposition rivalisaient d’ardeur dans la tribune et les gradins, tout comme aux contours du gazon synthétique encore tout neuf posé dans cette infrastructure sportive.

Il est 14 heures locales, quand la jeep Prado grise, avec à son bord le président de l’Udps, Etienne Tshisekedi wa Mulumba, entre dans le stade. Délire dans le public.

Deux doigts en l’air, comme pour marquer la poursuite de sa lutte politique, le sphinx de Limete – lider maximo de l’Udps – avec à ses côtés sa femme, a eu une bonne minute d’observation de la foule en liesse. Il n’en croyait pas à ses yeux. Pourtant, c’est la réalité.

Introduit par le secrétaire général, Jacquemain Shabani, Etienne Tshisekedi s’est adressé aux combattants de l’UDPS et sympathisants, sans interruption, pendant près de quarante cinq minutes debout en lingala, une des langues nationales de la RDC.

L’Opposant historique a, dans son adresse proche d’un discours de campagne, rappelé l’histoire du 24 avril 1990, date marquant la fin du monopartisme-parti Etat et le début du multipartisme, victoire de la démocratie dont l’UDPS se réclame comme actrice principale : «Malgré les efforts d’autres partis, la date du 24 avril est une victoire de l’UDPS. Les gens de bonne volonté doivent l’admettre » dit-il.

Etienne Tshisekedi est revenu sur l’engagement de son parti à conquérir le pouvoir au travers les urnes, avant de peintre un tableau sombre de la situation du pays en matière de droits de l’homme, de la justice, de l’économie, du social et de la sécurité, domaines dans lesquels son parti entend amener le changement.

Pour Etienne Tshisekedi, les élections demeurent la seule voie d’accès au pouvoir. Ainsi, lorsque ses militants ont tenté de l’amener sur un autre terrain, il les a vite rappelés à l’ordre : « Comme nous avons choisi la voie des urnes, il faut respecter le mot d’ordre du parti quand vous serez dans les isoloirs. Vous devez donc vous assumer ».

Au sujet des élections, le leader de l’UDPS s’est félicité de la synergie qui s’est créée au sein de l’Opposition. C’est cette dynamique qu’il a appelée de tous ses vœux à l’organisation des élections générales dans le « délai constitutionnel », craignant que le pays ne tombe dans une crise de légitimité après cette échéance.

Fervent partisan de la paix, il a symbolisé son encagement par une colombe qu’il a relâchée dans les airs, sous les acclamations frénétiques du public.

C’est aussi le vœu, se défend-t-il, des Congolais déterminés sur la voie de la paix. Aussi, a-t-il convié les sympathisants de l’UDPS à regagner leur domicile dans la paix et à se préparer activement à la grande bataille électorale de 2011 pour laquelle l’UDPS est bel et bien partie prenante.

P. MULUMBA

Publicités
 
4 Commentaires

Publié par le 25 avril 2011 dans Uncategorized

 

4 réponses à “L’UDPS relance Tshisekedi, le MSR rassure Kabila

  1. Izy

    25 avril 2011 at 7:29

    Le potentiel est journal corrompu depuis l’entree de son editeur au senat.Ce journal, apres avoir flatte’ Kabila pendant cinq ans veut se racheter, seulement la MP guette. Voila pourquoi il nous des manchettes tampon. Que vaut le MSR A COTE DE L’UDPS? L’UDPS a mobilise’ plusm de 50 mille combattants a l’interieur du stade et plus de 20 mille combattants en dehors du stade( source : radio okapi). Combien de combattants a mobilise’le MSR pour rassurer Kabila?

     
  2. Izy

    25 avril 2011 at 7:36

    Le potentiel est un journal corrompu depuis que son editeur est au senat. Apres avoir flatte’ Kabila pendant cinq ans et bouffe’ a la mangeoire MP, le journal peine a se demarquer du Kabilisme pcq on lui exigera des comptes. Il est difficle d’echapper le diable si tu as mange’ sa nourriture. Combien de gens a mobilise le MSR pour rassurer Kabila?

     
  3. Libolo

    27 avril 2011 at 3:08

    Vous devez élire quelqu »un de bien! Nous de la diaspora on compte sur votre maturité, vous qui etess sur place. Ne vous fetes pas corrompre par Tonton Kanambe

     
  4. David Mbaya

    27 avril 2011 at 10:44

    Je pense que ce journal a totalement perdu crédibilité et fiabilité, souhaiterais qu’il nous présente le meeting de la fameuse MSR en vidéo pour voir si ce groupe de mangeurs est comparable a l’udps si pprd qui les caisses de l’etat pour payer les participants aux manifestations a annule son rassemblement, c’est en connaissance de cause. Comparer l’udps au MSR c’est comparer l’église catholique a l’eglise de Mukuna dieu de lemba.
    Salut patriotique

     

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :