RSS

La disqualification du T.P. Mazembe, un acte prémédité

19 Mai

Par Willy Kabwe (Le Potentiel)

 

Tout Puissant Mazembe- Englebert de Lubumbashi

-C’est avec consternation que tous les férus du ballon rond en Afrique et dans le monde ont accueilli la nouvelle annonçant la disqualification du TP Mazembe de la Champion’s League par la CAF. Pour ceux qui suivent de très près le football africain et ses penchants sous-régionaux, pour ne pas dire sa ligne politique, il n’y a point de surprise à ce coup d’estocade administré au club le plus prestigieux de l’Afrique subsaharienne des trois dernières années. Deux fois de suite champion d’Afrique, vice-champion du monde de football intercontinental à Abu-Dhabi, le TP Mazembe courait vers le troisième sacre avec cette assurance d’arracher définitivement le trophée continental et de le ramener au pays.

C’en était trop pour ses adversaires qui se sont retrouvés sur le pavé depuis l’ascension du team noir et blanc. Le cas du joueur Besala, un transfuge du club tunisien d’Espérance de Tunis n’est ni plus ni moins qu’un simple alibi à un complot ourdi depuis belle lurette et qui a éclaté au grand jour après l’élimination du club marocain Wydad qui a courbé l’échine au match retour à Lubumbashi sur un score de deux buts à zéro en faveur du TP Mazembe. Ce score inattendu a retenti comme un hallali et précipité la mise en œuvre du plan B. Il s’agit de toutes les cartouches dissimulées par une commission de la CAF dirigée par une majorité de Magrébins à l’affut de la moindre opportunité pour couler le club congolais. Cela se savait déjà et se chuchotait sans cesse dans tous les couloirs de la CAF. Un club de foot au Sud du Sahara prendre définitivement le trophée constituait une humiliation dont ils ne se seraient jamais remis.

La décision est tombée, il est vrai. Mais à examiner de très près les séquences d’exécution des procédures relatives au dossier, il ressort un arrière-goût amer apparenté à un coup fourré.

Tous les experts du foot le reconnaissent. Pourquoi avoir attendu le match retour pour pouvoir brandir le dossier d’irrégularité ? N’est-ce pas là un signe évident de précipitation qui dénote le complot ? A voir la célérité avec laquelle la commission a statué, puis décidé de sanctionner l’équipe congolaise, il y a lieu d’affirmer sans crainte d’être contredit que celle-ci n’aurait pris connaissance de la liste des joueurs du TP Mazembe que sur le tard. Il a fallu que l’équipe marocaine apprenne aux membres de ladite commission de la CAF leur boulot en leur rappelant qu’une irrégularité trainerait telle part.

Bref, la disqualification du TP Mazembe est et reste un acte prémédité aux relents régiono-xénophobistes. Cette discrimination ostentatoire risque de signer l’éclatement de l’Afrique sur le plan du football. Et les commanditaires de la disqualification du TP Mazembe Englebert alors qu’il avait du vent en poupe en accédant aux quarts des finales, en porteront la responsabilité historique.

 

Publicités
 
Poster un commentaire

Publié par le 19 mai 2011 dans Uncategorized

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :